Mercredi 15 Août : Repas de famille en vue à Nuces, en effet, mon frangin Eric, Isa Benoît et Cécile sont là quelques jours, et je suis heureux de pouvoir les voir...... c'est si rare, malheureusement on a l'occasion de se voir qu'une à deux fois par an......  L'occasion pour moi de profiter de ce 15 Août pour me rendre à la fête en vélo.

Ce matin, il y a beaucoup de vent de sud, le trajet s'annonce compliqué, en tout cas sportif car plein vent.... m'enfin, pas grave ! Je pars dans l'idée de faire un peu plus long que les 45 bornes du trajet usuel. Direction donc Boisse Penchot pour attraper la route de la vallée du Lot qui conduit à St Parthem. Vent de face, je roule à 30-32, il fait déjà chaud.

Le village franchi je poursuit vers Conques, vallée ombragée, c'est un régal. Je continue ainsi par St Cyprien, Nauviale, avant de tourner à gauche vers Mouret. Le faux plat montant qui arrive est pénible, toujours beaucoup de vent, pas génial. Je passe ainsi par Villecomtal et arrive à Muret le Chateau.

La remontée sur le plateau me rappelle la course de Fontanges, qui aujourd'hui n'est plus organisée.

Belle côte, montée fort, ça va. Sur le plateau le vent est maintenant de 3/4 face, il en sera ainsi pendant les 10 bornes menant à la descente sur Salles la source.... qui se négocie à bloc, à 45-50.

Marcillac passé, direction Valady puis Clairvaux d'où je remontes sur Panat..... puis le bled où je retrouve la mifa !

108 bornes pour 1300 D+ à 29......

findORElevation3.png 

 

Jeudi 16 : Voilà donc venu ce qui sera mon dernier entrainement de cette semaine avant la vélotoise dimanche.

2 jours ce sera bien pour récupérer de la grosse sortie d'hier et de la sortie de ce soir.

Départ à 18 h. Pour une fois pas trop de vent. C'est parti vers Decaze. Je mouline avec du braquet, je suis arrivé à la cité minière avec 35 de moyenne. Je baisse le rythme et prend direction Firmi, puis Aubin. Je tire à gauche en haut de la côte et passe par Auzits. Redescente par la vallée et direction Aubin pour de bon cette fois.

Je rentre à Capde par l'axe : 72 bornes à 31.7 pour 700 D+...

 

Dimanche 19 : La Vélotoise (133 km / 2060 m D+)

Voilà quelques jours qu'il fait chaud : l'été s'est installé et les journées sont caniculaires. Il va fallaoir faire avec cette vague de chaleur.

Ayant bossé hier, Sylvie est allé récupérer mon dossard : n°67.... dans le package, il y a un maillot en k-do : sympa les organisateurs, enfin, c'est un peu de la camelotte, mais bon...

Hier soir j'ai tout préparé. Je me rend sur l'épreuve en vélo, échauffement en vue. C'est donc parti tranquilou à 8h, direction Figeac. Je sens que les jambes sont pas trop mal, c'est cool. Arrivé sur place, je retrouve Guy, Raymond et Talou, je serai le seul de l'UCC à faire le grand parcours.

velotoise.png

Je discute un peu et me rend dans le sas de départ, l'occasion de revoir Nico Bonnieu, qui est parti bosser sur Rodez, toujours aussi sympa (c'est d'ailleurs lui qui va finir premier !!!), et de croiser Guillaume Rouquette de St Geniez, qui as de la famille sur Capde, et avec qui je roule quand il est dans les parages (un sacré cyclosportif qui a fait l'EDT des pyrénées et plusieurs grosses cyclo cette année).

Après les bla-bla de rigueur, à 9h, c'est parti. La course est neutralisée 3-4 bornes, le temps de se placer à l'avant. On monte Planioles à 30 puis direction Fourmagnac par Camburat. Ca roule fort, le rythme est d'emblé élevé : 45-50, et ce jusqu'à Fourmagnac. La côte menant à Cardaillac (photo) est elle aussi avalée bien rapidement. Je me surprend à tenir le rythme, alors que les années passées j'avais lâché ici. Je m'accroche.

Cardaillac passé, direction St Bressou. Les cadors accélèrent franchement dans la montée. Un groupe d'une vingtaine d'unités s'échappe, je monte au train à mon rythme, la route est longue, et je n'ai pas les jambes pour suivre.

On se retrouve à 6, bon petit groupe homogène : plaisir de rouler me voilà.

 

 

 

 

 

St Bressou passé on bascule sur Lacapelle. Le SSix est extraordinaire, les descentes sont un plaisir, je le met où je veut. On rejoint Lacapelle à 55-60 puis direction Aynac. Je prend la tête, les mecs sont durs à motiver. Je me tape quelques bornes à 40-45 avant de me ranger : je vais pas tout faire. Heureusement les gars s'y mettent. On passe Aynac, et toujours en se relayant on rejoint St Jean Lagineste puis la jolie descente des grottes de Presque : plein gaz !

Au rond point à gauche toutes !!!! La route est peu vallonnée, on continue sur notre lancée via Prudhommat et Bretenoux.

A un moment donné on se dit que ça va finir par se corser..... c'est le moment..... sorti de Bretenoux, une longue mais régulière montée mène à Glanes. Il fait vraiment chaud, des gens nous tendent des bouteilles d'eau : sympa les gens ! Je monte sur la plaque, les sensations sont bonnes. On passe donc Glanes et direction Teyssieu

 

S'en suit une longue descente menant au pied de la dure côte de Comiac, heureusement ombragée, chacun gère son effort, surtout dans les 2 derniers km à 12%..... un peu juste en braquet je rame mais tiens bon, soulagé quand même de basculer au sommet, et surtout de chopper une bouteille d'eau au ravito du sommet. Au passage on reprend Guillaume, ennuyé par de sales crampes. Il faut dire que la chaleur est étouffante.

Une belle partie de manivelles dans une sacrée succession de vallonnements nous dépose à Sousceyrac, puis en passant par le lac du Tolerme (image), on atteint Latronquière.

 

C'est le début de la descente sur Figeac, la fin des grosses difficultés. Comme d'hab, la collaboration est compliquée, las mecs se réservent pour le sprint à l'arrivée....... je m'en fout, à 2 on mène les gars plus les unités venant grossir notre groupe. Ca en devient un gros n'importe quoi, je m'écarte et laisse tout ça se calmer. La portion vallonnée passée, on attaque à 5 la descente, tout à coup je vois le mec me précédant guidonner et s'envoler dans un virage à gauche tout droit dans les arbres. Des gens s'occupent de lui. J'apprendrai à l'arrivée qu'il a été transporté à l'hosto avec des contusions et des côtes en vrac. Ca plombe l'envie de mettre les gaz en descente.... Retour sur Figeac à 35-40, les suceurs de roues se tapant le sprint.

Je finis 26° au scratch en 4h18, soit une moyenne de 30.87 km/h.

20120819_201131.jpg

Je dirai que c'est un superbe parcours, mais il a fait si chaud, j'imagine que le départ aurait été mieux plus tôt, mais bon, c'est compliqué de tout changer pour l'organisation. Merci aux bénévoles, même si c'était parfois un peu le bordel aux changements de direction. Bravo à Nico qui gagne en 3h49....

Retour à l'accueil